Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Cleobulle

Bonjour,

Ma petite machine à coudre m'a lâchée ! Evidemment, il a fallu que ça arrive en plein confinement, au moment où j'ai un peu plus de temps et surtout une grosse envie de coudre ! Le choix de ma nouvelle compagne a été laborieux pour moi : quelle machine choisir, quel budget pour avoir une bonne machine mais pas bourrée de fonctions inutiles pour moi.... Si vous êtes dans le même cas que moi, cet article est fait pour vous (attention c'est un roman ! ).

Pour vous situer le contexte, je pars de loin car ma MAC était une machine Silvercrest de chez LIDL. Honnêtement je dois dire qu'elle m'a énormément servi et que pour le prix (même si c'était un cadeau !) elle a très bien joué son rôle : cotons, jerseys, boutonnières... Certes, elle n'était pas efficace sur les épaisseurs, n'avait pas de boutonnières automatiques, le fil de canette bourrait souvent...mais franchement je la conseille pour une couturière occasionnelle, une débutante qui veut tester la couture ou quelqu’un qui n'a pas le budget pou acheter une bernina (on en reparle plus tard). 

Autre point qui a son importance : je possède une surjeteuse JUKI 654DE (une merveille, mais c'est un autre sujet), et je ne cherchais donc pas une MAC pour coudre du jersey.

Feu ma petite machine à coudre Silvercrest, ma surjeteuse  et ma nouvelle ELNA 540SFeu ma petite machine à coudre Silvercrest, ma surjeteuse  et ma nouvelle ELNA 540S
Feu ma petite machine à coudre Silvercrest, ma surjeteuse  et ma nouvelle ELNA 540S

Feu ma petite machine à coudre Silvercrest, ma surjeteuse et ma nouvelle ELNA 540S

Je me définis comme une couturière intermédiaire et je cherchais donc une machine simple mais robuste, avec quelques petites options bien pratiques.

Les critères sur lesquels je ne voulais pas déroger étaient : une machine électronique simple à utiliser, des boutonnières auto à la taille du bouton et un point d'arrêt automatique. C'est tout ? oui c'est tout, car pour moi, toutes les autres options (alphabet, mémorisations..) ne me semblaient pas utiles par rapport à mes besoins. Peut-être que je me trompe, mais je me dis que si mes besoins évoluent, j’achèterai à ce moment là une machine plus adaptée. Evidemment, toutes les machines électroniques ont aujourd'hui un bon nombre de fonctions de base tout à fait intéressantes : couture sans pédale, position haute-basse de l'aiguille, enfile aiguille...

Bien évidemment il y a le budget. Quand j'ai commencé mes recherches, les modèles qui m'ont fait de l’œil étaient autour de 800€. Honnêtement je ne savais pas quel budget il me faudrait consacrer à ma machine, mais 800€ c'est une sacrée somme que je n'étais pas forcément prête à dépenser pour une MAC. 600€ c'était ma barrière psychologique.

Je vous propose de vous présenter les quelques modèles qui m'ont tenté et de vous expliquer ensuite pourquoi j'ai choisi...suspens....une Elna Experience 540S !

LES MARQUES

Parmi les marques les plus connues on peut citer SINGER, PFAFF, BROTHER, BERNINA et JANOME et JUKI. J'ai d'entré de jeu éliminé SINGER qui a une très mauvaise réputation depuis quelques années (modèles entré de gamme peu fiables). Je n'ai jamais eu de PFAFF ou de BROTHER et je ne peux donc pas juger personnellement, mais mes copines qui en ont en sont plutôt contentes. J'ai très vite compris que BERNINA et JANOME sont les Rolls de la MAC, mais leur prix est assez elevé. JUKI est une marque de plus en plus connue, et puisque je suis satisfaite de ma surjeteuse, j'ai aussi zieuter leur MAC. 

Me voilà donc concentrée sur BERNINA, JANOME et JUKI (et oui, j'ai choisi ELNA, et non je ne suis pas folle :) ).

BERNINA est sans conteste le top de la machine à coudre selon les nombreux (très nombreux, trop nombreux) articles et forums que j'ai parcouru. Ce sont des machines très solides dont la réputation n'est plus à prouver. Conçues et fabriquées en suisse, elles ont la réputation de ne quasi jamais tomber en panne. Evidemment, cette qualité à un prix : compter 900€ pour l'entrée de gamme. 

BERNINA propose une série "entrée de gamme" commercialisée sous l’appellation BERNETTE. Les avis sont assez partagés. certes elles sont conçues par BERNINA, mais pas fabriquées dans les mêmes usines et n'ont pas la même réputation de solidité.

JANOME jouit aussi d'une excellente réputation de machines fiables et qui durent dans le temps. Les entrées de gamme sont plus accessibles que BERNINA. Eux aussi propose une entrée de gamme ELNA (on y vient doucement). les MAC ELNA sont par contre fabriquées dans les usines JANOME.

JUKI est une marque plus confidentielle mais qui commence doucement à se faire une place auprès des grands. A la base ce sont des machines industrielles, mais la marque propose depuis quelques années des machines domestiques. les avis sotn partagés : excellent rapport qualité/prix qualité, mais SAV et pièces détachées compliqués. Personnellement en 18 mois d’utilisation de ma surjeteuse, je n'ai eu aucun problème et elle est garantie 5 ans chez le revendeur toulousain où je me la suis procurée.

LES MODELES

Je ne vous listerai pas tous les modèles que j'ai parcouru, mais seulement ceux qui ont suffisamment retenu mon attention pour que je sois prête à les acheter (je ne vous ferai pas l'honneur de vous montrer mon tableau Excel comparatif des 16 machines que j'avais repéré, si si, c'est vrai !!)

En optant pour les 3 marques citées, je me suis tournée  tout de suite vers la JANOME Experience S3, La BERNINA 325 et la JUKI HZL-G220 toutes les 3 entre 800 et 900€. Je ne vous ferai pas le comparatif de ces 3 machines, qui sont toutes les 3 excellentes. 

En creusant sur le net, et surtout grâce aux merveilleux articles et conseils de Couturedebutant, MarionBlush et le forum ThreadAndNeedles, j'ai craqué sur la Skyline S3.

Pourquoi la Skyline S3 ? eh bien parceque elle est pleine de fonctions qui font rêver (coupe fil auto, grande table de travail, simplicité d'utilisation...) et que TOUS les avis sont unanimes. De plus, les accessoires, pieds de biches... sont beaucoup plus abordables que chez BERNINA, ou ils coûtent très chers. Et contriarement à JUKI le SAV a une excellente réputation. Mais bon...cette machine coûte quand même  899€. Et là  j'ai un blocage : ai je vraiment l'utilité d'une machine à 900€ ?  Oui elle est solide, oui elle est pratique mais je n'ai pas besoin des nombreux points, de l'alphabet et surtout est-ce bien raisonnable d'investir 900€....

 

Je décide alors de regarder la gamme "en dessous" de la S3, donc soit la 8077 Jean & Stretch soit la Lady 50. La Lady 50 n'est pas vendu sur des sites spécialisés de MAC, et je ne souhaite pas l'acheter chez DARTY ou autre au cas où j'aurai besoin d'explications. J'élimine assez rapidement la 8077 Jean et Stretch car elle est vendu comme son nom l'indique pour être parfaitement adaptée au stretch et je n'ai absolument pas besoin puisque j'ai ma surjeteuse (et accessoirement je n'aime pas son look, oui c'est idiot, mais ça compte un peu ! ). Ceci dit c'est une très bonne machine si on en croît les nombreux avis, dont celui de ma maman, qui vient de se l'offrir ! 

Mon chois se porte alors sur la ELNA 560S car elle a un coupe fil automatique et il me le faut (accessoire dont je ne connaissais pas l’existence 3 semaines auparavant). oui mais...il y a un hic. Les points ne sont pas affichés sur la façade, mais sur des "cartes coulissantes" sur le côté de la machine. Et ça ne me plaît pas et ne ma paraît pas du tout pratique.

Comment choisir sa machine à coudre

Bon ok, c'est pas grave....mais je trouve que c'est mieux fait sur la gamme Experience 520/540S. Tiens...d'ailleurs, elle est pas mal cette ELNA Experience 540S. elle a tout ce qui faut, pas de coupe fil (mais j'ai lu des avis asse mitigés sur le sujet) et elle ne coûte que 529€ (contre 679 pour la 560S). Ces 150€ d'écart ne justifient pas à mes yeux le coupe fil, car pour moi c'est le seul bénéfice que je trouve à la 560S (attention, je parle par rapport à mon usage et mon niveau de couture). Une vidéo de démo de la 520S, finira de me convaincre.

J'ai choisi de la commander chez Coudre Et Broder car ils ont un magasin dans ma ville (Toulouse) et ce magasin assure conseils et demo des machines achetées sur le site (SAV aussi). pour moi c'est un critère important de pouvoir avoir un contact "physique" en ce qui concerne les MAC.

En conclusion de tant de blabla, mais c'est assez révélateur du temps que j'ai passé avant de me décider, je crois qu'il n'y à pas une bonne machine, mais une machine adaptée à vos besoins. Certes, vous trouverez toujours une machine "mieux" que celle choisie (plus de fonctions, plus de points...) mais je ne suis pas sûre d'un qu'elle vous soit utile, de deux que vous l'appréciiez, si elle est trop complexe pour votre niveau de couture.

Mon conseil est donc d'arriver à cibler vos besoins et de choisir la bonne gamme chez une marque réputée pour sa fiabilité.

Cléo.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article